Tag Archives: pattern

Kimono de fin d’été

25 Sep

kimono5

Dernièrement, j’ai passé mon temps à coudre. Mais pas pour moi. En début d’année, j’ai lancé un petit projet couture, et ce petit projet a fini par prendre plus d’expension que je l’avais pensé au départ. Un beau problème. Résultat? Comme je n’ai à peu près rien cousu pour moi depuis novembre dernier (et que j’essaie d’acheter le moins possible en magasin),  mon garde-robe est devenu la métaphore même de la cigale devant la fourmi : il cri famine (pas mal fort même).

 

kimono4

kimono9

J’ai donc décidé de me botter le derrière et de m’obliger à prendre du temps couture pour moi. Pour réussir à sortir au moins quelques morceaux par trimestre, j’ai lâché prise sur les vêtements compliqués et habillés (que j’aime habituellement beaucoup mais qu’au final je porte une fois ou deux par année). J’ai plutôt misé sur des pièces pratiques et simples que j’aurais la chance de terminer avant le changement de saison. Rien de pire que de terminer une belle robe d’été et se rendre compte qu’il neige dehors.

1726

Mon projet kimono qui traînait quelque part au fond de mon cerveau depuis l’an dernier était une excellent option côté simplicité. Parlant simplicité, j’y suis allée avec un patron Simplicity (oh oh oh) que j’avais acheter 2$ dans une vente. Je sais qu’il existe environ 800 000 DIY de kimonos sur Pinterest, mais j’avais déjà le patron chez moi, autant l’utiliser. J’ai coupé en taille small et allonger le bas de quelques centimètres pour qu’il arrive sous les fesses. Comme le patron était assez facile à faire, j ‘ai eu le temps de mettre plus d’attention sur la finition (yeah).

J’ai choisi un tissu fleuri hyper fluide acheté chez Fabricville l’été dernier. En fait, j’avais déjà réalisé une robe pour un mariage avec le même tissu (vous pouvez la voir ici). Je l’avais tellement aimé que j’étais allée en racheter dès que possible dans l’idée d’en faire un kimono un jour. Je trouvais qu’un fleuri avec fond noir était un bon choix en cette fin d’été parce d’abord, kimono et fleurs sont toujours une alliance gagnante et ensuite, parce que le fond noir me permettrait de porter le kimono également cet hiver.

Au départ, je dois quand même avouer que je demandais si j’allais vraiment aimer porter une veste kimono, considérant que je ne suis pas la plus grande fan des manches larges. Mais finalement, je suis hyper satisfaite de résultat. C’est vraiment un vêtement passe-partout qui peut faire habillé pour le travail ou relax pour le week-end selon l’agencement. Et en plus, c’est ultra confortable. Et en plus plus, j’ai eu plein de compliments. Kimono love.

kimono8

kimono6

Publicités

Wax Butterick

2 Août

VDjupewaxorange21

Et voici donc un projet couture encore jamais répertorié sur ce blogue. J’ai fait cette jupe il y a 3 ans, dans ma grande phase de passion pour le wax africain. Passion qui diminue graduellement puisque je me rend bien compte qu’au final, je préfère regarder ces tissus que les porter. Même si je les trouve magnifiques, mes vêtements en tissus africains ne sont malheureusement jamais les grands élus à la roue de fortune de ma garde-robe le matin. Je fais un effort pour les porter au moins une fois par été. Aujourd’hui, c’était d’ailleurs jour de fête pour ma jupe à plis en coton africain. J’ai décidé de prendre le temps de faire quelques photos pour vous la montrer.

VDjupewaxorange17

VDjupewaxorange6

Pour faire cette jupe j’ai utilisé un patron que j’ai depuis tellement longtemps que je pense même qu’il est discontinué aujourd’hui : le Butterick 5613. Presque vintage. Un classique patron de jupe à plis, hyper facile et rapide à réaliser. Un zip sur le côté et on peut ajouter une ceinture pour faire une boucle à la taille si on veut. J’avais d’ailleurs fait ce patron pour la jupe en denim néon présentée ici. J’ai choisi la version A en utilisant 3 panneaux au lieu de 4 lors du montage de la jupe. Je trouvais que l’assemblage des 4 panneaux donnait un look un peu trop « puffy ». Mais dans les faits, je pense que la vraie de vraie raison était le manque de tissu.

butterick5613

 

jupewaxorange18

Pour le tissu, j’ai utilisé un coton africain acheté chez Tissatex, sur la rue St-Hubert. Mon coton n’est pas un wax africain officiel, le wax étant un coton ciré de bien meilleure qualité et au prix évidemment plus élevé. Si vous êtes du type « petits fours au caviar, rien de moins » et cherchez un wax officiel, vous pouvez vous lancer dans l’achat en ligne en passant, par exemple, par le site de la très connue marque Vlisco.  Si, comme moi, vous êtes du type « j’aime ben ça les toasts au beurre de peanuts »,  vous pouvez trouver différents imprimés d’inspiration africaine pour moins de 10$ le mètre dans la plupart des boutiques de la rue St-Hubert. Pour voir un autre exemple de motifs, cette fois avec un tissu acheté chez Tissus Regent, l’an dernier j’ai aussi fait une jupe crayon que vous pouvez voir ici.

VDjupewaxorange110

Scuba Mesa

30 Juil

mesascuba7

Comme la moitié des histoires sur ce blogue, l’introduction est la même : Un événement le soir, une robe en travail qui se termine en échec lamentable. On dirait que c’est mon karma. En désespoir de cause, je suis donc débarquée à 5 heures d’avis sur la rue St-Hubert pour essayer de trouver un tissu de rechange. C’est là que j’ai eu le coup de foudre de ma vie pour ce néoprène botanique. Un tissu de rêve. J’ai presque pleuré de joie dans la boutique. La vendeuse m’a même fait cadeau du reste du rouleau tellement je frôlais l’hystérie: « Si ça te rends heureuse de même ma belle fille ».

mesascuba1

mesascuba2

Arrivée à la maison, l’enjeu était surtout le temps restant. J’ai donc essayé de trouver le patron le plus rapide et leplus simple possible à réaliser. En fouillant sur Instagram et les blogues, j’ai trouvé la robe Mesa de Seamwork qui me semblait tout à fait appropriée pour ce genre de tissu. Pas de pinces, peu de préparation, peu de pièces, peu de couture. En plus les commentaires étaient tous favorables. Deux clics de commande internet plus tard, le pdf était dans ma boîte courriel.

mesadress

mesascuba16

La robe s’est réalisée hyper rapidement, considérant les raisons nommées plus haut et que le néoprène est probablement le tissu le plus facile à travailler de l’histoire du tissu. J’ai cependant eu un peu de difficulté avec le col qui gueulait et qui m’empêchait de faire un ourlet comme prévu dans le patron.  Pour régler le problème, j’ai décidé d’ajouter des empiècements au col avant et arrière. J’ai aussi décidé d’enlever les ouvertures de côté au bas de la robe considérant qu’elle était déjà à la limite de la descence niveau longueur.

mesascuba9

mesascuba5

Conseil d’amie: Si vous avez en tête de faire cette robe, gardez en tête que le patron est fait petit. J’ai réalisé la grandeur recommandée pour mes mensurations et je me suis retrouvée avec une micro robe, très courte et relativement moulante. Si vous pensez la porter ailleurs que dans une soirée DJ entourée de filles de 20 ans qui exagèrent encore plus que vous sur le facteur stretch, je vous recommande fortement de passer à la taille au-dessus!

mesascuba13

Inari à carreaux

27 Sep

inariWP6

Cette année, j’ai eu une soudaine passion pour les tissus à carreaux noir et blanc (a.k.a windowpane). Si bien qu’au printemps, ma vie dépendait pas mal du fait d’en trouver quelque part. Et tadam! J’en ai vu par hasard chez Fabricville. Ok, c’était un crèpe synthétique, mais quand même, c’était du windowpane. Aucune chance que ça puisse diminuer mon excitation. J’étais tellement enthousiaste que j’en ai acheté deux sortes. Vous pouvez voir ce que j’ai fait avec le premier ici.

inari

inaritee9

Pour mon deuxième vêtement à carreaux, j’ai choisi le patron Inari tee dress de Named Clothing (parce qu’après le windowpane, mon autre nouvelle passion de l’année, ce sont les patrons Named). L’équation parfaite : patron Named + tissu windowpane = amour exposant 10. Le résultat pouvait juste être fa-bu-leux.

Au départ j’avais prévu faire la robe, mais j’ai dû changer d’idée en cours de route. Selon mes mensurations et les mesures proposées sur le patron, j’ai fait le buste et la taille en taille 6 et les hanches en taille 4. Une fois terminé, je trouvais la robe trop ajustée aux hanches, ce qui changeait la tombée du vêtement. C’était portable, mais j’étais moyennement satisfaite du résultat.

inaritee7

J’ai donc décidé de couper la robe pour en faire un haut. Ce qui veut dire que mon haut n’est pas exactement celui présenté sur le patron. Celui du patron est supposé être un peu plus large et plus court que le mien.

Au final, je suis hyper satisfaite de mon nouveau haut. Chaque fois que je décide de porter des pantalons, une jupe ou un short, je me rends compte que j’ai à peu près 1000 robes et 2 hauts. C’est avec joie que ma garde-robe a accueilli mon nouvel ami à carreaux.

J’ai jamais porté autant de jeans que cette semaine.

inaritee3

Scuba Burda

19 Sep

burdascuba16

Mon amie Natasha s’est mariée au début septembre et j’avais absolument (pas) besoin d’une robe (considérant que j’en ai déjà beaucoup trop) pour l’occasion. Comme je manquais de temps pour la faire, j’ai décidé, à la dernière minute, de terminer une magnifique Kielo verte kaki que j’avais commencé quelques semaines avant. Je me disais qu’elle serait par-fai-te pour le mariage. Et aussi pour ma vie en générale.

J’avais presque terminé de la coudre quand, gaffe monumentale,  j’ai fait une bonne entaille dans le tissu en la finissant à la surjetteuse. Méga drame. Trop compliqué à réparer, pas assez de tissu pour recommencer. La veille du mariage, 16h00. Giga panique.

burdascuba15

Burda-6975

J’ai donc entrepris de fouiller dans ma réserve de tissus à la recherche d’un plan B rapide:

  • Trop blanc (règle que seulement la mariée peut être en blanc);
  • Trop noir (règle que c’est pas des funérailles);
  • Trop voyant (règle de mon chum);
  • Trop technique à coudre pour le temps disponible (règle de mon niveau de couture).

J’ai finalement arrêté mon choix sur un néoprène, a.k.a scuba, que j’avais acheté au printemps chez Fabricville. Un super-tissu aux  super-pouvoirs : 1- il est élastique 2- il ne s’effiloche pas.  Allo scuba, Roi du vite fait bien fait en situation extrême.

burdascuba5

burdascuba111

 

Pour le patron, j’ai choisi la robe Burda 6975 qui me semblait assez facile. Deux pièces et 6 pinces pour le haut, 7 pièces pour le bas. Comme le tissu était élastique, j’ai laissé tomber la fermeture éclair pour gagner du temps. 17h00 : Comme prévu, la robe s’est montée très rapidement. J’ai quand même dû faire beaucoup d’ajustements car elle était trop grande d’à peu près partout. Trois heures plus tard j’avais une nouvelle robe mais j’étais aussi déçue du résultat. Je n’étais pas super fan de la hauteur à laquelle est placée la taille sur le patron.

burdascuba10

burdascuba12

Durant la nuit, j’ai rêvé que je transformais la robe en coordonné crop top/jupe crayon.  Quand je me suis réveillée, le jour même du mariage, j’ai sauté sur le découd-vite pour séparer le haut du bas. Un élastique à la taille de la jupe, encore un peu d’ajustements et voilà la fin heureuse d’une saga désastreuse.

Je voudrais offrir une spéciale dédicace à mon inconscient pour avoir trouvé la solution durant mon sommeil. La nuit porte conseil, mon inconscient aussi.

IMG_20150905_165323